AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci d'aller récupérer votre groupe dans le topic qui se trouvent dans les news ! IMPORTANT > ICI
Qui est donc cette sorcière ??

Partagez | 
 

 On the rooftops of Kuro...[Drewna + Libre (une personne maximum pour le moment) ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: On the rooftops of Kuro...[Drewna + Libre (une personne maximum pour le moment) ]   Jeu 14 Juil - 16:39

Drewna avait besoin de ses changer les idées. Se faire de nouveaux amis,connaissances,peut-être plus..Mais comment faire comme avant? Comment construire une relation quand on peut perdre le contrôle à tous moment et se transformer en sadique perverse? Rien qu'en pensant à ça Drewna devait retenir ses larmes.


Elle se dirigea vers le toit pour se souvenir. De sa première rencontre avec Allen,Tsukasa...Et surtout avec Jinny...C'était un peu ce qui avait tout fait commencer;Et maintenant tout était parti,comme la brume chassée par le vent. Ils s'aimaient pourtant,mais Jinny avait disparu du jour au lendemain sans laisser de traces.


Elle se souvenait maintenant: elle s'était allongée là,et lui était venu ici. Et....BREF! Drewna vint s'assoir à côté de l'endroit en question,et se mit à rêvasser vaguement,ses yeux violets légèrement humides.



"-Tout ça c'est toi qui l'a fait! Tu l'as fait et tu ne t'en souviens plus!

-Tais toi!Je sais que tu mens!!!

-Et tu comptes te faire des amis hein? L'espoir et le premier pas vers la déception Drewna.

-TA GUEULE! SORT DE MA TÊTE SALOPE!

-Une rébellion? HoHo mais que veux tu faire? N'oublies pas que tu m'appartient!!

-NON Dégage Thana!"



Thana prit le contrôle partiel du corps de la jeune femme. Cette forme de contrôle permettait à Drewna de ressentir et d'être consciente...que son corps bouge contre son gré...Sous l'impulsion mentale sa main se dirigea lentement vers le manche du couteau attaché à sa cuisse. Au terme d'une lutte interne intense Drewna réussi à dévier la trajectoire de sa main,mais Thana avait autre chose en tête maintenant... Changeant les ongles de Drewna en petites lames, Elle la fit se griffer la jambe et le corps. Des cris sanglotants sortaient de la bouche de la demoiselle qui lui hurlait d'arrêter ça...


-ARRÊTE!!!AAAAAAAHH!!!


Drewna pleurait,hurlait résistait...mais rien n'empêchait Thana de continuer à se servir du contrôle pour la blesser,encore et encore. Ses vêtements étaient en lambeaux, et son sang maculait le sol et le mur à côté. Elle vit sa main se diriger vers son visage,aussitôt elle mit toute sa force mentale en service pour empêcher son propre bras de la mutiler...


Une balafre sanglante du haut de la joue au menton. Un autre trainée rouge juste au dessous de l’œil. Puis la main repartit vers le bas et continua à la lacérer;les cris de Drewna étaient répétés par l’écho et résonnait dans le ciel nuageux. Les premières gouttes de pluies tombèrent en même temps que le premier éclair,et s'intensifièrent tout de suite.



-AIDEZ MOI!!!AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!
Revenir en haut Aller en bas
Mayuchito Kirima

avatar

Messages : 155

MessageSujet: Re: On the rooftops of Kuro...[Drewna + Libre (une personne maximum pour le moment) ]   Sam 23 Juil - 19:24

Journée calme aujourd'hui. Aujourd'hui, il n'y avait de cour et d'ailleurs Mayuchito s'était même permis de rester sous la couette plus longtemps que d'habitude. Elle espérait simplement que son nouveau compagnon de footing n'allait pas lui en vouloir ne s'être pas levée ce matin. Mais bon, on a bien le droit de dormir un peu plus de temps en temps et puis, il n'allait certaineent pas lui en vouloir longtemps, enfin, elle l'espérait. Se levant à une heure bien avancée de la matinée, elle prit sa douche, où elle resta un bon moment sous l'eau chaude, bien plus que nécessaire puis elle se mit à ranger ses affaires, toutes affaires. Pourquoi donc ? Aujourd'hui, ou demain, elle allait enfin pouvoir s'installer dans sa chambre, la permanante. Il était temps. Cela faisait presqu'une semaine qu'elle était ici et elle ne cessait de jongler entre les chambres. Pourquoi donc ? Parce que l'administration de cette foutue école ne retrouvait plus un certain papier lui disant dans quelle chambre elle devait se rendre.
Après une bonne demis-heure à essayer de ranger ses vêtements et autres affaires personnelles dans sa valise, elle dut s'assoir dessus afin de réussir à la fermer. Et oui, c'est bien connu, les filles ont beaucoup d'affaires, surtout elle : elle n'était une vrai fille pou rien ! Un bon quart d'heure plus tard à se battre avec son bagage, elle réussit à le dominer et à lui faire fermer sa bouche ... Oui vous avez raison, cette fille a vraiment une force de mouche. Vous avez put déjà le constater lorsqu'elle avait voulu ouvrir une bouteille d'eau ... Oui consternant ... Malheureusement, il fallait qu'elle aie un point faible : la force.
Mon dieu que le temps filait vite. Il fallait qu'elle se dépêche de se rendre au réfectoire afin de pouvoir avaler quelque chose. Ici, la demoiselle avait appris qu'ils étaient très à cheva sur les horraires. Elle avait déjà fait la rude expérience un soir et n'avait rien pu manger, je vous dis pas la tête qu'elle avait le lendemain, l'estomac dans les talons. Enfin bref passons ce malheureux incident. Mangeant à toute vitesse, prise de cour par l'heure, elle fahit s'étouffer avec un morceau de viande ... Vraiment pas douée comme fille, c'était à se demander comment elle n'avait pas encore fait une boulette lors d'un direct d'une émission. Maladroite et professionnelle !

Vint l'après-midi. Il faisait beau, même très beau. Rien de mieux pour aller s'assoire dans l'herbe fraiche et de lire. Vous vous en doutez, elle ne lisait pas des romans, elle n'avait pas le temps pour cela. Mais voila, à peine elle fit un pas sur la pelouse qu'elle se faisait mitrailler par des dizaines de regards. Non, cela en était trop pour elle. Bien sûr qu'elle en avait l'habittude, mais parfois, voyez-vous, elle aime rester dans l'anonyma et ne pas être regarder comme une bête de foire. Faisant alors demis tour, elle réfléchit à un endroit où elle pourrait être au calme. Elle ne connaissait pas encore très bien l'établissement mais elle se dit que le toit devait être un endroit fort sympathique et calme. Après tout, ce genre d'endroit n'était pas forcément autorisé aux élèves et si c'était le cas pour ici et qu'on l'y trouverait, elle donnerait l'excuse qu'elle n'était pas au courant, ce qui était bel et bien le cas.
Mayuchito grimpa donc les escaliers, sans se douter ce qui pouvait l'attendre à l'arrivée ni même qu'il y aurait autant de marche avant d'y parvenir. Ce fut lorsqu'elle arriva en bas des dernières marches qu'elle entendit une voix. Elle se dit que finalement elle ne serait pas tranquille ici aussi. Elle était prête une nouvelle fois à revenir sur ses pas et à rechercher un nouvel endroit quand elle comprit que ce n'était pas des cris de rire mais de souffrance qu'elle entendait émettre du toit. Sans tarder, elle se escalada les dernières marches et sortit en toute hate sur le toit.
Elle regarda à droite et à gauche et la première chose qu'elle vut sur le sol fut du sang. Autant vous le dire, c'était la première fois qu'elle en voyait en si grande quantité. Puis ses yeux tombèrent sur une jeune fille qui semblait se battre contre elle même et se trancher avec ses propres mains. La demoiselle ne comprenait rien à ce qu'il se passait, mais ce n'était pas le moment de se poser des questions. Elle courrut vers l'inconnue et attrapa son bras pour essayer de le maintenir le plus loin possible d'elle, chose peut facile
.

"Stop ! Arrêtez ! Vous allez vous découpez en juliette si vous continuez !"

Mayuchito se doutait qu'elle ne pouvait pas faire grand chose et que ses paroles n'auraient pas beaucoup d'impacte. Elle se doutait même que c'était elle qui allait finir en lamelles. Et bien tant pis, si elle devait finir de cette façon, au moins elle aurait essayer de faure une bonne action. Ce ne serait pas comme si elle aurait fait semblant de rien voir, de ne rien entendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://test-design.forumbreizh.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On the rooftops of Kuro...[Drewna + Libre (une personne maximum pour le moment) ]   Sam 23 Juil - 20:19

Le monde n'était que douleur. Non,pas que de douleur : souffrance,tristesse,sentiment d'impuissance,regret...de ne pas lui avoir dit plus qu'elle l'aimait,de ne pas avoir passé plus de temps avec lui,de ne pas avoir parlé de Thana avant qu'Elle ne soit plus forte...Les lacérations continuaient,sous une pluie régulière,la scène macabre éclairée par quelques lampadaires et par les éclairs qui zébraient le ciel. des bouts de vêtements étaient humide de sang,et l'eau de pluie le diluait,donnant l'impression qu'il y en avait beaucoup plus. Drewna entendit la porte du toit claquer-ou peut-être était-ce le tonnerre? Le son lui parvint de manière lointaine,étouffé à la fois par les bruit ambiant et par le fait que la jeune fille avait perdu beaucoup de sang.

Quand la jeune star arriva,une once d'espoir mêlée à de l'horreur naquit dans son esprit. Espoir,parce que elle pouvait peut-être s'en sortir. Horreur,parce que peut-être que l'autre fille allait y passer aussi...Drewna sentit le bras faible de la demoiselle tenter de retenir le sien; mais malheureusement,Drewna était plus forte que la moyenne et il n'y eut pas longtemps avant que celui de Mayuchito ne cède sous la pression. Mais la jeune demoiselle combattait intérieurement pour reprendre le contrôle de son propre corps. Le bras s'arrêta à mis-parcours,tremblotant,avant de reprendre de la vitesse vers la gorge de la star. Il y eut une éclaboussure de sang.

Une mèche de cheveux tomba sur le sol,ainsi qu'une goutte de sang provenant de la joue de Mayu. Les yeux devenus rouges vifs de la possédée croisèrent le regard de la jeune fille. Puis le bras s'affaissa sur le sol du toit,laissant Drewna sur le sol,pleurant,saignant,et tremblant de tous ses membres. Ses yeux redevinrent violets et regardaient désespérément la jeune demoiselle,des larmes coulaient sur son visage et faisait des trainées de sang sur son visage;ses ongle reprirent leur apparence normale et elle essaya de prendre la main de Mayu,mais son bras s'écroula par terre dans une flaque rouge,éclaboussant un peu autour.



-Dé...Dé...solé...pour tes cheveux...



Drewna cracha un peu de sang et ses yeux commençaient à se fermer doucement. Elle lutait intérieurement contre le froid qui l'envahissait,si elle fermait les yeux complètement elle ne savait pas quand elle allait les rouvrir;alors elle essayait de bouger...Drewna s'essuya le visage sur ce qu'il restait de sa manche;puis alors qu'elle s'était un peu calmée,ses pleurs repartirent de plus belle,tout son corps étant agité par les sanglots...
Revenir en haut Aller en bas
Mayuchito Kirima

avatar

Messages : 155

MessageSujet: Re: On the rooftops of Kuro...[Drewna + Libre (une personne maximum pour le moment) ]   Dim 24 Juil - 1:57

Ce qu'il se passa, Mayuchito ne comprit pas vraiment. Très vite elle se retrouva à terre, ne pouvait retenir la jeune fille qui se faisait du mal. Comme elle s'était imaginée, elle n'avait pas assez de force face à elle. Que faire ? Elle ne savait que faire. Appeler ou même trouver quelqu'un serait la meilleur des choses. Mais la demoiselle ne semblait pour le moment ne pas pouvoir faire ce genre de chose. Elle se trouvait là à terre, n'arrivant pas à penser à grand chose. La pluie qui tombait depuis peu, elle n'y faisait pas attention, ne faisait guère attention qu'elle se trouvait trempée jusqu'au os. La seule chose qu'elle avait en tête c'était cette inconnue. Mayuchito se leva pour essayer de nouveau de retenir son bras mais elle se stoppa dans sa lancée. Une lame se pointa sur sa gorge.
Ne nous voilons pas la face et Mayuchito se le reconnaissait, elle avait peur. Peur que tout s'arrête d'un coup. Elle ne voulait pas mourir, hors, elle avait la vague impression que tout allait finir pour elle aujourd'hui. Elle ferma les yeux, ne voulant pas voir son sang gigler hors de son corps. Elle voulait que cela aille vite, elle ne voulait pas souffrir. Elle commençait à regretter d'être venue sur le toit pour trouver de la tranquilité. Dans sa tête elle priait, elle priait pour la première fois. Elle demandait que son souhait de trouver un peu de paix ne se réalise pas. Elle n'avait pas cherché ce genre de paix, pas cette tranquilité.

Bon dieu, mais qu'attendait-elle pour lui trancher la gorge ? C'était comme si la fille était sur pause ou bien était-ce autre chose, mais quoi ? Si elle voulait d'abord s'amuser avec elle, qu'elle le fasse, qu'elle n'attende pas que Mayuchito ne commence à se défendre car là dessus elle pouvait toujours attendre : Mayu ne savait pas du tout se battre. Pourtant, de l'électricité commença à émaner de son corps. Non, elle ne voulait pas l'électrocuter. Bien sûre cela ne serait que de la pur légitime défence, mais si cette fille se prenait un coup de jus avec cette pluie, elle ne risquerait plus de lui faire du mal, cela elle était sûre. Mais elle ne voulait pas la tuer ! Malgré tout, elle dut lui envoyer plusieurs décharges sans que cela ne semble faire quoi que ce soit à l'inconnue. C'était comme si elle était imunisée contre l'électricité. Quelle chance pour elle, mais tout de même, Mayuchito aurait tant aimé que cela lui fasse un mimnum de dégat pour qu'elle arrête de la menacer avec son arme pointé contre sa gorge.
Puis cela arriva enfin. La lame froide et mouillée par la pluie trancha enfin sa peau. Elle ne sentit pas tout de suite la déchirure de sa peau. Ce fut au bout de longues secondes qu'elle put sentir la douleur ainsi qu'un liquide chaud couler sur sa peau, sur son visage. Non, son cou n'avait pas été coupé, ni même erraflée. Elle ne savait par quelle miracle la lame coupa sa joue, et par la même occasion une mèche de cheveux.

La demoiselle fut soulagée, tellement soulagée qu'elle se laissa tomber sur ses genoux, ne faisait même pas attention à la jeune fille jusqu'à que cette dernière ne tombe à son tour. Mayu la regarda, prête à fuire si nécessaire, mais l'inconnue ne semblait ne plus pouvoir bouger. De plus, son visage avait changé. Elle ne semblait plus souffrir, ou du moins, plus intérieurement. Elle essaya de dire quelque chose mais la demoiselle n'entendit pas de là où elle était. Elle s'approcha donc doucement avant d'entendre ses excuses
.

"Bon dieu mais ne t'excuse pas pour si peu. Et ne parle plus."

Mayu semblait sur d'elle, enfin c'était ce qu'elle montrait car en réalité elle ne savait pas du tout quoi faire. Cette fille avait perdu et perdait encore beaucoup de sang et il y avait trop de coupure pour lui faire des points de compresses. Que faire, il fallait tout de suite la transporter dans un hôpital, au minimum à l'infirmerie. Mais seule, elle n'y arriverait jamais. Mayuchito réfléchissa alors à toute vitesse. Elle pouvait effectivement faire quelque chose, bien qu'elle se demandait si cela fonctionnerait. Elle n'avait jamais utilisé son pouvoir de soin sur de si grosses plaies. Mais il fallait quand même tanter quelque chose, malgré le fait que cette fille avait tanté de la tuer.
La demoiselle se plaça alors à quelques sentimètres du corps de la jeune fille et posa ses mains sur une des premières coupures. Elle disparut très vite et se matérialisa sur le corps de Mayu. Cela lui faisait mal mais elle devait faire abastraction de la douleur. Puis elle continua. Une autre, puis une autre ... encore une ... Puis, elle ne put continuer. Il y en avait tellement ! Elle espérait simplement que cela serait suffisant. Ne pouvant plus faire grand chose, elle se dit qu'elle pouvait faire une dernière chose, la couvrir un minimum. Mayu enleva alors son chemissier, se retrouvant ainsi qu'en débardeur qu'elle mettait toujours sous ses chemisier, qu'elle mit sur le dos de l'inconnue. Elle s'avait très bien que cela ne la protégerait pas du froid et de la pluie, mais au moins cela la cacher un minimum
.
Revenir en haut Aller en bas
http://test-design.forumbreizh.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On the rooftops of Kuro...[Drewna + Libre (une personne maximum pour le moment) ]   Lun 1 Aoû - 15:13

La jeune fille s'était approchée de Drewna,et la douleur s'était amenuisée. La vision trouble de Drewna voyait des tâches de couleur sombre s'élargissant sur le débardeur de Mayuchito. Comprenant ce qu'elle avait fait elle s'énerva et essaya de parler,toussotant et crachant un peu de sang.



"-Tu es folle! A-Arrête,je...peux...je peux...me soigner..."



Oui,elle pouvait se soigner. Son pouvoir de maîtrise des atomes lui permettait de refermer les blessures mais elle avait besoin de matière organique pour initialiser la 'guérison'. La demoiselle la couvrit de son chemisier. Elle ne pouvait le refuser:le froid engourdissait ses membres; les saignements s'étaient calmés mais le le sol était couvert de sang mêlé à l'eau de pluie...Drewna vit un écureuil courir le long du toit pour se mettre à l'abri des eaux du ciel. Puisant dans ses ultimes réserves,elle lança d'un geste extrêmement rapide son couteau, qui arrêta la course de l'écureuil d'un coup net. L'animal n'avait pas eu le temps de souffrir. Aussitôt Drewna utilisa la 'matière' de l'écureuil pour fermer ses blessures les plus graves ainsi que celles de Mayu.L'écureuil n'était plus qu'un squelette gisant sur le sol,le couteau tombé côté du cadavre.


La vision de Drewna se rétablissait, elle put distinguer correctement le visage de la jeune fille devant elle,qui était incroyablement belle,néanmoins son visage lui disait quelque chose... Drewna ne se rappelait plus du nom,elle savait juste que cette personne était connue. Très connue. Et elle savait aussi qu'elle haïssait ce genre de filles. Pendant qu'elles se servaient de leur corps pour monter les échelons de la célébrité, Drewna s'était faite agresser et abuser par des hommes à cause de ce même corps. Elle aurait tout donné pour voir une de ses starlettes dans un coin sombre d'une ruelle,acculée par des hommes,sans échappatoire possible...


Mais maintenant que Drewna avait Mayu devant elle,elle ne pouvait la haïr. Elle choisit de remettre son point de vue à zéro et de faire comme si elle ne l'avait jamais vu.Et elle était très douée pour faire ça.



"-Qui...Qui es-tu?"


Drewna savait que Mayu était célèbre,peut-être que le fait que quelqu'un ne la connaisse pas lui ferait plaisir...Allait elle dire la vérité?ou garder la célébrité pour elle? C'était une façon pour Drewna de juger la personne moralement...
Dans un effort intense,elle se mit en position assise,le dos contre le mur,et resserra le chemisier autour d'elle,elle tremblait un peu. La pluie glaciale continuait,avec plus d'intensité.


"Il faudrait...que tu m'aides à aller...à l'abri...de la pluie...froid..."
Revenir en haut Aller en bas
Mayuchito Kirima

avatar

Messages : 155

MessageSujet: Re: On the rooftops of Kuro...[Drewna + Libre (une personne maximum pour le moment) ]   Sam 6 Aoû - 22:59

Je vais tout vous avouer, Mayuchito se fichait pas mal que cette pouvait se soigner elle même. Pour le moment, elle n'était pas en me sure de le faire. Comment pouvait-elle le savoir ? C'était si simple à comprendre, lorsqu'une personne crache du sang en disant qu'elle pouvait faire ce genre de chose, bien sûre vous ne le croyait pas, ou du moins pas capable de faire ce genre de chose dans l'imédiat. Pour le moment, elle devait reprendre des force si elle voulait réellement se soigner par ses propres moyens.

"Vous ... Vous allez vous taire ! s'exclama Mayu. Pour le moment laissez moi vous aider. Après vous ferez ce que bon vous semble."

Elle l'engueulait, oui elle faisait cela. Non pas qu'elle n'aimait qu'on lui donne des ordres, bien que ce n'était ce qu'elle adorait le plus, mais elle ne pouvait s'empêcher de faire en sorte que cette fille reste tranquille et s'il fallait monter le tonpour qu'elle y arrive alors elle le faisait. Pourtant, ce n'était pas dans son genre que de crier ainsi ou même de s'énerver. Bien sûre, ce n'était pas la première fois qu'elle montait sur ses grands chevaux, mais ces moments là étaient tout de même assez rares chez cette personne.
Peu à peu, sentant sa chaire se déchirer, elle grimaçait de douleur et sans débardeur, à l'origine blanc devint d'un sublime rouge sang. Tellement sang que de nombreuses goûtes en tombèrent. C'était la première fois qu'elle voyant autant son sang sortir de son corps? Cela n'avait rien à voir que lorsqu'n avait ses règles. Oui je sais, la comparaison est très faible mais que voulez-vous, mis à part ces semaines, jamais elle ne saigne.
Mayuchito commençait à avoir du mal à rester assise, pourtant il fallait qu'elle se lève, qu'elle aille chercher de l'aide et tant pis si on prenait peur en la voyant ainsi recouverte de sang. Cela ne serait pas important. Ce qui l'était, c'était que cette inconnue puisse être soignée, ou plutôt, qu'on finisse de la soigner. Malheureusement, la demoiselle aux cheveux bruns n'avait pas pu faire disparaître les plus grandes coupures. Cela était déjà un exploit qu'elle ait réussi à en faire autant avec une si peu maîtrise de ce pouvoir.

D'un coup, l'inconnue se mit à bouger. Ha non, elle n'allait pas recommencer !? Il fallait qu'elle se repose, qu'elle reste tranquille le temps que Mayu puisse reprendre un minimum d'énergie pour essayer de fermer ne serait-ce qu'une de ces grandes plaies. Elle aurait voulu dire quelque chose, mais la douleur lui fit clouer le bec. C'est dingue comment la douleur pouvait vous faire ainsi taire ou bien crier. Pour la demoiselle, elle se tut, laissant ainsi faire la fille. Elle lança quelque chose. Quoi donc ? Mayu n'en savait strictement rien. Elle n'avait pas eu le temps de voir le projectle, bien qu'elle vit très bien le petit rongeur tomber raide mort et se décomposer. Une nouvelle fois, elle ne comprit en rien de ce qu'il venait de se produir. Mais elle savait une chose : c'était cette fille qui avait réduit cet animal à un tel niveau de décomposition en si peu de temps. Décidément, elle devenait de plus en plus effrayante aux yeux de la jeune fille qui ne rêvait d'un coup que d'une chose, déguerpir au plus vite. Mais elle ne pouvait pas la laisser ainsi seule, malgré qu'elle ait toutes ses raisons pour fuire le plus loin possible de cette dernière. Après tout elle avait fahi la tuer à l'instant.
Là surprise ! Elle ne sut comment, bien qu'elle sut par qui : Mayuchito commençait à ressentir moins de douleur, juste une faible brulure au niveau de ses blessures. Ainsi, l'inconnue pouvait aussi faire ce genre de choses. Lorsqu'elle avait parlé de se soigner, elle n'avait pensé à cela. Pourtant elle aurait dû, après tout, elle savait à peu près faire la même chose, sauf qu'il y avait un grand désaventage de son côté.Enfin, la fille affichait un visage plus serein, plus en proix à la douleur physique bien qu'elle semblait toujours aussi faible. Elle avait réellement besoin de soins et surtout de repos. Malgré cela, elle se redressa un minimum pour prendre appuis sur le mur. Mayu fit de même en entendant la question qui demandait qui elle était. Elle sourit timidement
.

"Je suis simplement une personne qui pensait être tranquille en venant ici. Mais tu peux m'appeller Mayuchito, ou tout simplement Mayu."

L'inconnue ne semblait pas la connaître, remarquez tant mieux. Elle ne voulait pas avoir un boulet après sur le dos qui ne cesserait de l'admirer parce qu'elle l'avait aidé et aussi parce qu'elle était célèbre. Non, elle ce qu'elle voulait, c'était être simplement être Mayu et non Mayuchito Kirima, la stard montante du mannequina et de la comédie. Et pui même, elle ne voulait pas de gratitude, juste un "merci pour ton aide" lui suffirait. Il ne lui en faudrait pas plus. Elle avait beau être légérie d'une grande marque de luxe, elle restait quelqu'un de simple, même si cela restait parfois dur à prouver.
La pluie continuait de tomber encore et encore si bien que les deux demoiselles étaient trempées jusqu'aux os. A croire qu'elles avaient pris une douche toutes habillées. C'est à ce moment là que l'inconnue lui indiqua qu'il fallait qu'elle soit à un endroit sec. Il était vrai que ce n'était pas en restant ainsi sous la pluie qu'elles allaient pouvoir reprendre ne serait-ce un peu d'énergie. Ne répondant pas, Mayu se contenta juste de se lever, elle fut même suprise qu'ele ne retombe pas aussitôt sur ses jambes. Elle se pencha sur l'inconnue, mit l'un de ses bras sur ses épaules et le fit monter sur ses deux jambes
.

"Comme je ne sais pas si je serais capable de t'emmener jusqu'à l'infirmerie, pour le moment on va dans l'escalier qui monte jusqu'ici. Après j'irais chercher de l'aide."

Cela était sûre, elle était incapable de l'emmener à l'infirmerie. Surtout qu'elle ne savait même pas où elle se trouvait, ce qui était un gros problème. Donc trouver quelqu'un serait bien plus facile. Avec cette pluie, tout le monde devait se trouver à l'intérieur des murs de la bâtisse.

"Au fait, comment tu t'appelles ? J'aimerais pas dire que "machin" se trouve dans les escaliers en train de souffrir. Cela ne serait pas respectueux pour toi."
Revenir en haut Aller en bas
http://test-design.forumbreizh.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On the rooftops of Kuro...[Drewna + Libre (une personne maximum pour le moment) ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On the rooftops of Kuro...[Drewna + Libre (une personne maximum pour le moment) ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musculation ( Libre )
» Recption pour le baptême de Savannah [Libre]
» Libre Service de Fiche
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuro High School :: Hors Jeu ~ :: 
Corbeille du Forum
 :: Archives
-
Sauter vers: