AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci d'aller récupérer votre groupe dans le topic qui se trouvent dans les news ! IMPORTANT > ICI
Qui est donc cette sorcière ??

Partagez | 
 

 Cela aurait put être le paradis. [feat Mitsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shôta Yamazaki

avatar

Messages : 11

MessageSujet: Cela aurait put être le paradis. [feat Mitsuki]   Ven 28 Oct - 15:55

Un entretien avec le proviseur de votre futur école, cela a toujours tendance à vous faire stresser. Personnellement je n'en avais strictement rien à battre, si j'étais pris, tant mieux, sinon, un autre lycée aurait fait l'affaire. Ce n'est pas comme si j'étais un incapable, bon à rien qui n'aurait pu intégrer aucune école sauf celle-ci. Je sais contrôle ce fameux pouvoir qui m'a permis d'intégrer cette école, à quoi bon suivre les cours.
Ceci étant, le directeur avait accepté ma mutation dans son lycée, il m'avait donné ma futur chambre, ainsi que ma classe, mais je n'avais pas envie pour le moment de voir la tête de mes colocataires. Espèrons au moins que ce ne sont pas des bolosses de première qui passent le plus clair de leur temps à réviser. Je ne supporte pas ça. A quoi bon réviser de toute manière. C'est ce que je me demande sans cesse.
J'étais donc partit pour faire un petit tour et découvrir les lieux alentours. Y avait-il un tabac dans cette ville ? Des belles filles ? Enfin, des filles : BONNES. Un bon terrain de jeux où je pourrais venir me défouler quand j'en aurais envie à force de rester enfermer dans le l'internat. Et tout ce que je possèdais avant mais que j'avais du abandonner en allant ici. La ville était plutôt dense ici, il y avait pleins de ruelles et de quartiers. On ne peux pas se perdre, ou alors il faut être très con, mais on ne pouvait pas se rapeller de tout les lieux et tout les itinéraires en une seule visite. Bref, après une bonne dizaine de minutes de marche j'arrivais à ce qui ressemblait à une fontaine. La fontaine se situait en pleins millieu d'une place toute mignonne. Ouais, pour ce quartier la place de la fontaine était assez 'mignonne'. Sur la place, il y avait pas mal de monde. Je remarquais des amoureux qui se bécôtaient près de la fontaine, assis sur le rebord. Une folle envie me passa par la tête et me démangea. Je cours, je les pousse, et je me barre en courant. Ca m'énerve vraiment les gens qui font ça en publique. Ils ne pourraient pas se cacher ?!
Mais je me dis que, vu que je venais d'arriver, il ne faudrait peut-être pas que je me face remarquer. J'avais parler trop vite. Sans aucune raison, tout les gens me dévisageaient. Ils me regardait de long en large. J'entendais des murmures, c'était sûrement des filles qui parlaient de moi. En y réfléchissant, j'avais l'habitude. Déjà dans mon ancien lycée et dans mon ancienne ville, partout où j'allais les regards se portaient sur moi. Mon ancienne copine disait que c'était parce que j'étais vraiment canon, que toute les filles étaient sur moi, et que tout le monde me trouvait vraiment très beau. Ce n'est pas pour me vanter, mais c'est effectivement vrai, je tiens ça de mon père. C'est ce qui m'avait vallut la réputation du mec hyper canon et populaire. En deux semaines à peine, tout le monde avait déjà retenu mon nom. Des filles m'appelaient sans cesse alors que je ne connaissais même pas leurs noms ni leurs visages.

Cette sensation n'était pas désagréable, mais plutôt amusante. Pour que je trouve ça amusant, c'est que je devais être dans mon bon jour, parce que sinon, j'aurais poussé une gueulante pour qu'on arrête de me dévisager. Je ne suis pas un extra-terrestre quoi!
Je déçida de m'assoir sur le rebord de la fontaine également, et de regarder les gens passer. Dans ma tête, je clashais tout ceux qui passait. C'était plus fort que moi. Du genre, la grosse truie qui était en train de passer. Ses joues étaient toute rondes et grassouillettes, toute roses parce que sa graisse devait lui tenir chaud, et elle me regardait avec son air tout gêné. Son pull col roulé rose clair était de la même couleur que sa tête, et ses cheveux marrons mal peignés lui tombait sur les épaules. Ils ne faisent que lui encadrer son gros visage bouffit. Je crois que le pire sur son visage, c'était ses grosses lèvres. Deux gros verres énorme qui bougaient. Eurk.
"Haha tu es vraiment moche toi. Tu m'donnes envie de vomir. Oui oui, c'est ça, détourne le regard.
Rien quand me regardant tu me salis, mocheté."

Je regardais tout ceux qui passait, il n'y avait pas vraiment de jolie fille qui passait. Il y en avait des pas mal, mais elles s'évanouissaient à chaque fois qu'elles me voyait. Qu'est ce que ça peut être lourd les groupies comme ça.
Je ne faisais plus vraiment attention à ceux qui passaient. J'avais eu ma dose de moches pour la journée, et je regardais maintenant mon reflet dans l'eau. Un sourire mesquin se dessinait sur mes lèvres. Je mis ma main dans l'eau, la sortit et la passa dans mes cheveux pour me recoiffer. Des hurlements féminins se firent entendre derrière moi. Je sentais que tout les regards étaient posés sur moi. En me retournant, je les vis toute ; les groupies, des coeurs dans les yeux. Je réprimais un soupir, quand mon regard fut attiré par une tâche violette qui se déplacait derrière le tas de groupies. La tâche s'arrêta de l'autre côté du groupe de groupies. Je la regardait avec de grand yeux ronds, la bouche entrouverte. C'était une fille. Mais, elle était diffèrente de toute celle qui se trouvait juste à côté d'elle. Son regard était diffèrent.
Elle avait les yeux de très jolies yeux verts qui ressortaient encore plus avec sa chevelure violette, mais son regard était froid, voir méprisant. Elle me regardait, mais cela se sentait qu'elle n'en avait complètement rien à péter de moi. La jeune fille portait l'uniforme de l'école, cela voulait donc dire qu'on était dans le même établissement.
Comment se fait-il que mon charme avait l'air de n'avoir aucun effet sur moi ? Cette fille, qui me transperçait du regard, inclina la tête, soupira, et repartit sans même me regarder une nouvelle fois.
Pour qui se prenait-elle pour pouvoir me mépriser comme ça ?! Elle ne me connait pas et ça se voit, mais quand elle va s'avoir à qui elle a à faire, elle fera moins la maligne. J'vous l'dis !

- << Hey toi là ! La fille aux cheveux violets !! Pourquoi est ce que tu me regardes comme ça, tu veux ma photo peut-être?! >>

Je sentais que j'avais perdue se visage d'ange que j'aborde en temps normal, je ne voulais pas qu'elle me prenne pour ses baltringues qui se donnent en spectacle pour l'amour de ces donzelles. Je m'en foutais de ce qu'elle pensait de moi exactement, mais je ne voulais pas qu'elle pense ça.
Je la regardait, d'ailleurs tout le monde la regardait. J'avais porté l'attention sur elle, mais elle ne s'était toujours pas retourné, elle n'avait juste que cessé de marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuki Fukuda

avatar

Messages : 35

MessageSujet: Re: Cela aurait put être le paradis. [feat Mitsuki]   Mer 21 Déc - 0:25

Ces derniers temps on sentait bien que l'air se rafraîchissait. Il ne faisait pas froid, mais frisquait.
Comme tous les jours, j'avais décidé de faire une petite balade pour me dégourdir les jambes, parce que rester toute une journée assise sur une chaise à copier des leçons, ce n'était pas vraiment mon truc. Tout le monde le sait, j'ai horreur de l'école et dès que j'ai une occasion de sécher, je sèche. Sauf qu'aujourd'hui, pour faire plaisir à Inori j'ai été obligée d'y assister, aux cours. C'était vraiment la grosse loose. Bref, en refermant ma veste je me rendis compte qu'un bouton de mon manteau allait presque tomber si je continuais à le mal-mener.

" Il faudra que je pense à l’emmener à la boutique de couture du centre ville. D'ailleurs, si j'y allais maintenant ça me ferait une balade et un but. Je ne perdrais pas mon temps ... "

C'est ainsi que je mettais décidée à aller faire un tour au centre ville. Sur la route, je croisais peu de monde. Juste des mères avec leurs gosses qui gueulaient parce qu'ils avaient froid, faim, fatigués, etc etc, comme de quoi ce pleins tout les mioches de cette planète. Franchement, j'ai horreur des gamins, peut-être que mon côté sadique m’incite à les frapper et à les détester... C'était pas mon jour aujourd'hui, parce qu'il n'y avait que ça dans les rues. Avec leur ballon, leur sucette, et leurs joues toute roses.
Je remis en place mon manteau qui était en train de glisser sur mes épaules et porta mes mains devant ma bouche. J'expirais de l'air chaud sur mes mains glacées pour les réchauffer un peu. Ca marche pas vraiment, surtout que quand on fait ça on a encore plus froid au mains après... Qu'importe, je voyais déjà au loin les maisons collés du centre ville. Je touchais au but. Mais quelque chose était étrange, j'arrivais à apercevoir une foule de gens, on dirait qu'ils se précipitaient tous faire le centre de la place, là où la fontaine est normalement. Peut-être qu'il y a un problème ? Une baston ? Quelqu'un qui a fait un malaise ? La police ?
J'adore souvent ce genre de chose. Quand il se passe quelque chose, il y a toujours une tonne de gens qui regarde. Tous plus curieux les uns que les autres. Donc si j'en crois l’attroupement qu'il y a là il doit y avoir un truc vraiment intéressant. Je commençais alors à accélérer le pas, quand je commençais à distinguer les gens du troupeaux. Il n'y avait que des filles. Cela me refroidit en moins de deux secondes. Je ne savais pas pourquoi, me quelque chose me disais que s'il n'y avait que des filles ça ne devait pas être si intéressant que ça en avait l'air... Je finis tout de même par arriver à la auteur du groupement des filles, et je me faufilais à travers elles, pour essayer de voir quelque chose. Je ne vis au premier coup d'oeil qu'un boule de poil bleu sur un piquet. Vu que je n'arrivais toujours pas à bien voir, et qu'à vrai dire j'en avais pas vraiment grand chose à faire, je continuais mon chemin en contournant le groupe. Arriver au bout du groupe il y avait un trou où de là je pouvais parfaitement voir ce que regardait toute ses filles depuis tout à l'heure si bruillamment avec leurs cris et gloussements de yens affamées. Je vis que la boule de poils n'étaient autres que des cheveux, et que le piquet était un garçon. Un garçon qui se prenait grave au sérieux non ? Rien qu'en le regardant vaguement ce mec m'avait saoulé. Il m'avait ennuyé et il m'avait enlevé le peu d'enthousiasme que j'avais à aller dans la ville. Mon regard était las, je pencha ma tête sur le côté, esquissa un sourire narquois et détourna le regard. Je repris mon chemin normalement, parce que je n'en avais rien à péter de ce clown qui se donnait en spectacle. Mais je ne pus faire que quelque pas. Une voix plutôt grave s'éleva derrière moi, quelqu'un m'appelait. Oui je ne pouvais pas me tromper, on m'appelait moi, car "la fille aux cheveux violets" ça ne peut que être moi... Je déteste qu'on me surnomme comme ça. J'ai un prénom, c'est fait pour l'utiliser, et si on ne le connait pas il suffit de nous interpeller gentillement. La fin de ça phrase me laissa perplexe et c'est ce qui m'arrêta.

- << Hey toi là ! La fille aux cheveux violets !! Pourquoi est ce que tu me regardes comme ça, tu veux ma photo peut-être?! >>

Je rêve ou il me demande si je veux ça photo ? Il s'est pris pour qui le coco ?

Je ne fis pas exprès mais je détourna la tête et la pencha. Mes sourcils se froncèrent et je le regardais maintenant avec un air méchant.

- C'est à moi que tu parles sur ce ton ? Je crois que tu t'es trompé de personne.

Je me retournais cette fois-ci complètement pour être face à lui. Tout le monde me regardait. Je n'en ai rien à faire des regards des gens. Croit-il que c'est comme ça qu'il peut me déstabiliser ? Que je vais me mettre à pleurer parce qu'il y a une cinquantaine de personnes qui me regarde ? Et bien il se trompe. Je n'en ai rien à faire. Je soutenais son regard, et je ne le lâcha pas pendant un long moment.
Revenir en haut Aller en bas
 
Cela aurait put être le paradis. [feat Mitsuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La femme sera toujours le danger de tous les paradis [feat Savatie]
» APRIAM λ tout aurait pu être n'importe quoi d'autre, et cela aurait eu tout autant de sens
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Je l'espere pas mais si cela arrivé
» Le portail vers le paradis . Le début de la tragédie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuro High School :: Le Jeu ~ :: 
Centre Ville
 :: Place de la fontaine
-
Sauter vers: