AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci d'aller récupérer votre groupe dans le topic qui se trouvent dans les news ! IMPORTANT > ICI
Qui est donc cette sorcière ??

Partagez | 
 

 Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kizuna Badluck

avatar

Messages : 293

MessageSujet: Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]   Lun 19 Mar - 0:27

Longtemps, très longtemps, quatre ou cinq mois non peut-être six que Kizuna avait quitté le lycée après la mort d'Emi . Surement aussi longtemps qu'il n'avait pas vu la gare qui trône à coté de la Kuro High School. Kuro High School cela lui semblait une éternité maintenant. Mais pourtant seulement six mois qu'il avait fuit l'école.
Extérieurement le Lycée avait visiblement changé,surement les locaux avaient ils été reconstruit... donc plus aucune trace de son amour passé supposait Kizuna. Si il était content de cette nouvelle ? Lui même ne le sait pas.

*la voix de la gare se fit entendre*
"Le dernier train à direction du Kanto aujourd'hui partira dans 10 minutes... "

"Dans 10 minutes le train partira et je serai de nouveau bloqué à Kuro... je ne sais pourquoi je reviens, je ne sais qui est encore en vie... De toute façon je n'ai besoin de personne ... J'ai essayé l'amour, elle y a préféré la mort...ainsi je suis de retour grand lycée. Pourquoi ? Peut-être préfère-je l'enfermement à l'errance, le risque à la monotonie bienfaisante de la vie dans le Kantô ? Suis-je à la recherche d'amis ? NON ! Mais pour quoi être ici alors..? Un espoir de revoir un fantôme ... ? Espoir qu'elle soit là invisible comme souvent ? Non... elle est morte je le sais ...Mais alors je..."

TVUUUU ... *le train partit* Vuuuuu........

Kizuna se réveilla de sa réflexion,regarda ... la gare était vide... sauf deux trois , peut être quatres voyageur, le cri d'un enfant sur le départ de son père , des sanglots , la mère surement...Des pas qui s'éloignent. 22:30 .. La gare est déserte on entend le vent souffler ... Le froid s'installe . L'obscurité . Le silence . Le crépitement d'un lampadaire en fin de vie... puis le noir...

Kizuna décida d'attendre ici, attendre qui ? quoi ? quand ? pourquoi ? il ne le savait ... mais il voulait rester sur ce banc à attendre, rien ne contredisait cette envie ... pourquoi s'en priver ? Il s'assit regardant au loin les lumières d'un immeuble qui s'éteignent et écoutant la ville et la vie en dehors de la gare ...
Revenir en haut Aller en bas
Kimiko Ishikawa

avatar

Messages : 158

MessageSujet: Re: Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]   Mar 20 Mar - 0:48



Quelle journée épouvantable... Je n'en peut plus de tous ces vaut rien... Une cigarette à la main, je décompressais, remplissant mes poumons de cette fumé sans doute mortelle, qui me faisait me sentir si bien. Le mal par le mal comme on dit... J'ouvris ma veste en cuir noir, laissant voir mon T-shirt à col "V", de même couleur. Mais comme tous le monde, je portais une petite jupe plissée, noir, avec ma ceinture cloutée que m'avait offert Yuri. On aurait pu croire à une jeune rockeuse, marchant d'un pas lent, lasse de ce lycée. Plus rien ne passé. Tous cela à cause de cette... Sorcière... Que voulait-elle cette garce ? Je vous jure, si je tombe sur elle, elle regrettera bien vite d'être revenue foutre ses pieds à Kuro ! Certes, j'ai une certaine tendance à aimer le chaos, mais ces temps si, je m’étais comme vidée de toute volonté.

Méprisant les gens du regard, je continuais tranquillement ma route. Je ne savais pas vraiment où j'allais, mais tant pis. Du temps que je peux être loin de cette foule de lycéens. C'est vrai, je peux être très solitaire. Depuis petite j'ai toujours eu l'impression de n'être comme personne, à part, mise à l'écart. Mais dieux merci, ho oui, vous mes parents spirituels, merci pour ce beau cadeau. Désormais mon pays me craint, je peux enfin avoir la paix ! La vie est pour moi si agréable lorsque nous sommes maîtres du chaos...

Soudain, je crus avoir penser tout haut lorsque je croisa le regard d'un jeune homme. Il était comme terrorisé de mon passage, ne me lâchant pas une seconde du regard en allant se cacher dans les jupons de sa mère. Je lui lança un petit sourire bien à moi : charmeur, mais empli de sadisme. Il commença à pleurer, et sa pauvre mère le prit dans ses bras comme un petit porcelet. Je détestais les enfants comme ça... Oui, je ne les supporte pas. Toujours à pleurer pour un rien, à brayer dans vos oreilles... Une seul envie pour cela : leur offrir, non pas une stupide glace, mais une mort rapide ! Hmm... J'étais vraiment un monstre, et le pire c'est que je m'en rend compte...


Le soleil se couche. Je suis au niveau des grandes rues du centre, et plus une dose de nicotine dans les poches. Je jetai alors mon paquet dans une poubelle, et pris un chewing-gum, histoire de m'occuper. Je déambulai dans les petites ruelles, regardant toujours le ciel s’obscurcir. Et puis cette lune ronde, blanchâtre et lumineuse, à demi couverte par de sombres nuages. Levant à peine la main, je fis le vent se lever et dégager l'astre de ses envahisseurs. Cela ne me ressemblait pas.
Plus j'avançais, plus je sentais la fatigue me ronger peu à peu. Puis je vis la gare à deux pas. Elle devait être déserte, idéal pour se poser quelques minutes, et songer à l'avenir, même si je me doutais de ce qu'il en serait pour moi. Mais tout peu arriver, sans qu'on ne le voit venir.

J'entrai alors dans cette gare, la traversent rapidement, puis, sur ma droite, je vis une silhouette. Je ne sais pourquoi mes jambes s'y dirigèrent, mais je ne fis rien contre. Peut-être la soudaine envie de parler; j'aimais les imprévus. Je m'avançai toujours, et prit une voix agréable et douce avant de m'asseoir sur un côté du banc.

- Je peux ?
Revenir en haut Aller en bas
Kizuna Badluck

avatar

Messages : 293

MessageSujet: Re: Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]   Mer 21 Mar - 2:20

Des pas lents,des dents écrasant et étirant un chewing-gum... Les pas lents étaient légers, tout comme le bruit du chewing-gum, l'odeur que le vent rapportait en revanche était fumée.. du tabac ... elle fumait surement ... La personne qui allait faire son apparition serait une fille,une étudiante de Kuro assurément ... la première depuis 6 mois ... surement inconnue à Kizuna absent si longtemps que ses proches l'eu cru mort , ses amis entérrés et ses professeurs oubliés surement déja une personne nouvelle tonaît dans sa chambre à la bibliothèque décorée d'un crâne en argent .. Si jamais cette bibliothèque existait encore...
La sombre silhouette d'une étudiante fît son apparition la pénombre de la gare ne laissait distinguer à Kizuna que la silhouette de la belle solitaire...

Entrant dans la gare elle accéléra et s'arrêta au niveau de Kizuna... elle s'assit avant de demander d'une voix qui paru sucrée aux oreilles de Kizuna:


- Je peux ?


Cela était t'il une question ou une formule de politesse de la part de la silhouette s'étant posé à coté de Kizuna ?AH! Kizuna et la sociabilité aurait dit Riko qu'il avait entre apperçu dans une vieille réunion de la classe C mais peut être ne dirait elle pas celà enfin bref ... Lui n'en savait rien et d'autant qu'il se souvienne il n'était que 2 dans cette gare donc elle était la seule personne ayant possibilité de résoudre ce mystère ... Kizuna alors commença à penser ...

-Si elle ressent le besoin de venir ici peut être veut elle discuter éternel timide que tu est ...
-TAIS TOI conscience je n'est rien de timide , je n'aime personne voilà tout!
-Et la petite Emi?
-Tais toi conscience!


Mieu valait donc ne pas trop penser ... Kizuna finit par répondre sans regarder la jeune fille pour pouvoir répondre sans perdre ses moyens...

"Oui,assied toi si tu le veux ce banc est public après tout.."

Affligé par sa réponse Kizuna sortit son cahier de Poême et commença à écrire a la plume de corbeau,faisant mine de ne pas être troublé par la présence soudaine d'une si belle jeune fille ...
Revenir en haut Aller en bas
Kimiko Ishikawa

avatar

Messages : 158

MessageSujet: Re: Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]   Jeu 22 Mar - 0:25

Il réfléchissait, mais seulement un cour instant. Il avait à peine levé les yeux vers moi qu'il les détourna aussitôt avant de me répondre un petit :

- Oui,assieds toi si tu le veux ce banc est public après tout..

Je fus surprise de sa réponse, ne mis attendant pas. Ce jeune devait être d'habitude bien silencieux. Je croisai mes jambes, m'adossant au dossier. Je vis qu'il sorti un cahier, où, d'une plume aussi sombre que mon histoire, que les ténèbres elles-même, il commença à écrire. Je n'avais pas cette habitude.. Cette habitude de na pas attirer le regard des gens, que se soit un regard peureux, admiratif, négatif ou positif.
Je posa alors un coude sur mon genoux, tenant ma tête d'une main légère. Je le regardais écrire. Je le regardais penser. Les cheveux sombres, lisses, et des yeux vermeilles, timides, peut-être. Mes cheveux, pareils aux siens, tombés sur le côté, laissant découvrir l'un de mes tatouages, l'oiseau représentant le dieu Oro de mon pays natal. Le dieu qui, dit-on en Polynésie, m'aurait donné "naissance" avec un second : Tane, représenté par un requin, sur mes reins. Tous deux sont crains, mais je les aime, comme des pères. Je ne les crains pas. Ils sont en moi, je suis leur enfant.
Clignant des yeux, voyant que je commençais à divaguer, je repris mes esprits rapidement.

- Tu n'as pas l'air très... bavard.

Je n'y croyais pas moi-même ! Moi, engager la conversation avec un inconnu ? Voila une première ! D'habitude si distante quand je restais moi. Ma Yuri aurait pensé que je jouais la comédie pour lui soutirer quelque chose, ou juste pour lui faire du mal. Bizarrement, je ne jouais pas quelqu'un d'autre. D'ailleurs, me présenter sous ma vrai forme était rare en dehors des cours, surtout ces temps ci. J'aurais pu décider d'être le profil type d'une petite intello', ou même d'un homme, ou bien être un animal, sauvage comme à mon habitude. A ce moment là, j'eus presque peur. Peur de changer. Oui, je crois que j'avais un problème avec le changement... Un problème certes, mais un problème bénin et surmontable. Mais, d'un autre côté, j'aimais les surprises. Étrange, dites vous ? Tout à fait. Je suis étrange et vous intrigue. Un être tellement complexe, sombre et lumineux à la fois. Comme la lune et le soleil, une personne de l'ombre, comme un être de lumière.
Passant mes yeux de son visage à son cahier, puis de son cahier à son visage, j'enchaînai :

- Kimiko. Et toi... Tu es...?


Un léger sourire sur mon visage naturellement halé, un œil pétillant, je n'avais pas peur de le regarder aussi fixement. Après tout, que pourrait-il m'arriver ?
Revenir en haut Aller en bas
Kizuna Badluck

avatar

Messages : 293

MessageSujet: Re: Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]   Ven 23 Mar - 0:35

La belle venait surement de croiser les jambes au bruit que Kizuna venait d'entendre.. Kizuna se refusait toujours à regarder la demoiselle ayant peur d'être troublé...

L'encre sur la plume de Kizuna se déposait d'elle même sur le livre, elle glissait telle une goutte d'eau sur une feuille d'un cerisier millénaire..

Kizuna était prit, sa pensée dédiée tout à son écriture il eu presua oublié la présence de l'intriguante silhouette posée telle une rose noire au parfum prenant mais contre tout attnet sucré derrière le manteau de fumée...


- Tu n'as pas l'air très... bavard.

Kizuna ne l'avait même pas entendue il était concentré, admiratif et apeuré par la simple présence non pas de Kimiko mais de n'importe quelle étudiante .
Inconsciemment il le savait ... c'était à cause de sa timidité naturelle que Kizuna disait haïr le monde ..
Kizuna dans son écriture était inspiré ... La présence peut être .. ?


Une rose noire
L'invisible fleur
Quand pointe le soir
Quand le soleil meurt

Tel la belle de jour
A l'aube fleurira t'elle?
Noirceur de l'amour
Reine parmis les belles

Quand le sang
Elle fait couler
Dans le vent
Elle ne peut que piquer

Les épines aiguisées
Les pétales du soir
La rose fermée
Restera noire

Jusqu'au levant
La...

Kimiko. Et toi... Tu es..

La question provoqua une réaction de Kizuna, il l'avait oubié ou du moins considérée uniquement comme source d'inspiration .
Au moment ou Kimiko posa sa question de l'encre sortie de la plume et se figea en bulles volantes et immobiles encerclant la mains de Kizuna... Le pouvoir de maîtrise de l'eau de Kizuna s'était déclenché sur sa frayeur protégeant d'instinct le jeune homme. Kizuna fit comme si de rien était et répondit sans réfléchir..


Moi? euh ... bonne question ... Kizuna je pense ... Oui je m'appelle Kizuna..tu...tu est depuis longtemps ici ? euh je veut dire à Kuro ...

Il était tellement angoissé par la présence d'une belle jeune fille que l'eau des bulles d'encres autour de sa mains se déformait .. Kizuna la regarda 2 secondes dans les yeux puis regarda le noir devant lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Kimiko Ishikawa

avatar

Messages : 158

MessageSujet: Re: Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]   Dim 25 Mar - 2:51

Je fus surprise quand je vis l'encre noir former des bulles, en apesanteurs autour de la main du jeune homme. Il devait très certainement contrôler l'eau, ou du moins, les liquides. Il n'avait pas l'air de vraiment contrôler son pouvoir... Surement l'avait-il découvert depuis peu... J'aurais très bien pus, d'ailleurs, lui en faire la désagréable remarque. Mais je n'en avais pas la force. Je n'avais la force de rien en ce moment de toutes manières. Les cours étaient suspendus, les élèves ne sortait que très peu, et ma flemmardise s’amplifiait. Il me fallait quelque chose de nouveau, une nouvelle personne à étudier, aimer ou haïr. Bref... Il fit comme si de rien n'était, et finit par répondre.

- Moi ? Euh ... bonne question ... Kizuna je pense ... Oui je m'appelle Kizuna..tu...tu es depuis longtemps ici ? Euh je veux dire à Kuro ...

Ça voix semblais angoissé, tremblante. Un signe de plus me confirma ma pensée : Les bulles d'encres, rondes il y a peu, commençaient à se déformer. Serait-il ma présence qui le trouble ? Il est vrai que j'aimais énormément jouer avec les gens, avec mon apparence. Peut-être que je le faisais encore à ce moment, sans même m'en rendre compte. Juste une habitude dont je n'arrive à me défaire. Depuis que Yuri avait disparue, je ne réagissais plus vraiment de la même façon. Même mes habitudes de vie avaient changé. Je fume un peu plus souvent. Je suis beaucoup plus irritable sur certains sujets, un peu plus souvent gentille avec les autres, mais aussi beaucoup plus violente. J'étais aux deux extrêmes de mon caractère habituelle. Je sortis de mes pensées quand son regard se posa sur moi, cependant juste durant quelques secondes.

- Non, pas vraiment... Juste depuis quelques mois, et toi, Kizuna ?

Passant une jambe sous ma cuisse, prenant soin de garder ma jupe en place en me tournant vers lui, je m'approchai par habitude de Kizuna. J'aimais perturber les gens, surtout les hommes... Mais le plus amusant est de les voir ramper à vos pieds, vous suppliant de tas de choses diverses et variées. Un vrai délice pour mes oreilles et mes yeux azurés. Oui, j'aime avoir le pouvoir, comme ne pas l'avoir. Je suis, certes, une jeune-femme dominatrice, mais par moment il y a du bon à inverser les rôles. Mais à ce moment là, je ne sais pourquoi, je voulus me faire plaisir. Croquer dans sa chaire, faire couler un peu de son sang sur mes mains... Une soudaine pulsion quasiment inexplicable que je m'empressai de contrôler, me concentrant juste sur sa réponse, sur sa voix, puis sur ces étranges bulles d'encres noir.

- Serais-tu perturbé Kizuna ?

Une voix poudré, teinté d'une once de malice qui se reflétait également dans mes yeux. Yeux qui semblaient luire dans la pénombre. Des yeux étrangements luisants, colorés de bleus différents. Un regard captivant, étrange. Je voulais absolument retenir son attention, pour mieux voir son visage, essayer de lire en lui. Connaître ses désirs, ses craintes, voila ce que je souhaitais. Le connaître, l'apprécier ou le détester.

{Un peu court, mais je voulais que tu l'es avant ma semaine d'absence}
Revenir en haut Aller en bas
Kizuna Badluck

avatar

Messages : 293

MessageSujet: Re: Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]   Sam 31 Mar - 17:19

Kizuna savait que sa tention était apparente, visible ... néanmoins la peur est une pulsion animale que Kizuna ne pouvait bien sur pas maîtriser. Les bulles d'encre tournoyant sur elles même chauffaient...

C'est alors que la "rose noire", puisque dorénavant ce serait le nom de la demoiselle, cette rose lui répondit d'un sucré qui semblait être une façade à des épines peut être...?
Elle lui dit :

- Non, pas vraiment... Juste depuis quelques mois, et toi, Kizuna ?

Pourquoi les gens voulaient t'ils toujours tant parler. Kizuna était effrayé par la parole et le pouvoir létal que sont les mots, pas qu'il eût peur d'être bléssé mais plutôt de blesser. Elle croisa ses jambes et se rapprocha de Kizuna. La Belle Démone ! La Rose Noire ! L'attirant poison! la vile séductrice ! Telle auraient dû être les pensées de Kizuna en ce moment . Il le savait elle se donnait à corp perdu pour le faire succomber au parfum envouteur de la rose qui ne se laisse jamais prendre... ne laissant au romantique que des gouttes de sang luisantes... Mais Kizuna bien que sombre restait un homme et l'homme succombe aux charmes tels est son destin..et c'est bien la la grande force de la femme.

- Serais-tu perturbé Kizuna ?

OH ! Il s'était perdu en pensées inutiles encore ...
Une réponse! VITE!


Moi j'était dans ce pensionnat il y a six mois puis suite à un évennement j'ai du partir et je suis là à nouveauet non bien sur je ne suis pas dérangé je pensais .... juste .... je pensais

Assis sur un banc, une lune ronde, une présence féminine à coté de moi... Emi .. je te regrette tant pardonne moi de n'avoir pu te sauver...
je suis la pour le nouveau départ . Je ne dois en aucun cas succomber à nouveau...


Les bulles se figèrent alors et Kizuna les fît rentrer de nouveau dans la plûme , Il était calme, elle était très séduisante il est vrai mais il ne devait pas rentrer dans son jeux et il continua à écrire..

" Si je devait voir à nouveau ..."
Revenir en haut Aller en bas
Kimiko Ishikawa

avatar

Messages : 158

MessageSujet: Re: Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]   Ven 13 Avr - 10:49

- Moi j'étais dans ce pensionnat il y a six mois puis suite à un événement j'ai dû partir et je suis là à nouveau et non bien sûr je ne suis pas dérangé je pensais ... juste ... je pensais.

Il semblait... triste. Que s'était-il passé ? Un drame, surement un drame. Un homme comme ça, attristé par un évènement . Cela devait être un évènement dramatique, pour lui. Un parent, un proche ou peut-être un amour. Des évènements comme cela, j'en avais vu passer. Je l'avoue, souvent en auteur, mais j'en avais aussi subi. D'abord le divorce de mes parents, ensuite leur décès, celui de mon maître, de nombreux villageois... Et puis, surement le pire, celui de Yuri... Je ne sais où elle peut être. Est-elle morte, encore en vie ? Tout près de moi ou loin de cette Terre ? Les bulles d'encre cessèrent tout mouvement avant de se retrouver à nouveau prisonniers dans le stylo, tandis que de petites billes d'eau salée roulèrent doucement sur mes joues.
Je ne savais pas ce qu'il me prenait, pourquoi réagir comme ça ? Je tournai alors ma tête, tournant de moitié le dos à Kizuna. J'étais tout simplement pathétique... Je ne sais ce qui me prend, cela ne me ressemble pas ! Pourquoi pleurer, là, maintenant, devant... Un homme ? Je passai le revers d'une main sur mes joues, essuyant ces larmes détestables.

- Que s'est-il passait...?

Je me tournai en même temps vers lui, imitant un visage sans tristesse. Je savais que j'étais bonne comédienne, mais les larmes ne s’effacent pas quand elles sont plus fortes que vous. Alors, pour les masquer au maximum, je fis tomber une pluie fine, agréable et chaude, ce qui la rendait étrange et peu commune. Les gouttes de pluie tombèrent sur mes cheveux, roulant sur ma peau, masquant le chemin de tristesse sur mes joues. Je pris alors mes genoux dans mes bras, posant ma tête sur ces derniers. J'écoutais sa réponse, tout en fixant au loin, les lumières des immeubles qui s’éteignaient, se rallumaient... Je ne faisais plus attention à ce que je faisais, c'était comme si j'étais avec une connaissance de longue date, en qui j'avais toute confiance. Mes yeux ne luisaient plus de leur bleu intense et lumineux. Ils étaient ternes, éteins. Tout comme ce que je suis au final, tout comme mon existence. Je ne connaissais que très peu de monde, ne m'amusais qu'à détruire les hommes, les femmes, des vies humaines. Mais je ne riais plus de bonheur, comme tous les autres. Le seul bonheur que je trouvais était dans la mort et la tristesse des autres. Il fallait que je change, au moins une petite partie de moi-même. Certes, je savais que je ne pourrais jamais arrêter de rependre, de-ci de-là, des malheurs. C'est dans mes gênes, et je ne peux rien contre. Mais m'avancer un peu plus vers les autres, sans arrières pensés, cela, je pouvais. Mais il me faudrait du temps; beaucoup de temps.
J'écoutais Kizuna,. Je sentais la pluie chaude. Je regardais le noir de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Kizuna Badluck

avatar

Messages : 293

MessageSujet: Re: Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]   Mar 24 Juil - 4:16

[HRP si jamais tu vois ça... Je trouve qu'il y a rien de plus triste qu'un forum mort et vu que je suis nostalgique de ce fofo j'ai répondu ^^' :') ]



La demoiselle si belle se mit à pleurer un peu mais détourna le regard avant que je ne puisse m'apercevoir de quoi que ce soit. Moi aussi je pleurais en repensant au évènements mais ma maitrise de l'eau rendait le phénomène impossible à constater. Mes poèmes virait au noir profond, des pensées suicidaire et un air de regret dans l'air de la gare...
La belle se retourna vers moi et me questionna:

- Que s'est-il passé...?

Elle se recroquevilla et posa sa tête sur ses genoux, son visage sans tristesse était très visiblement une imitation, on ne peut masquer la vraie tristesse. La pluie soudainement se mit à tomber, fine et chaude tel des larmes justement.

Ni elle ni moi ne nous regardions maintenant, nous regardions le lointain, le flou, les lumière du noir, la folie des homme qui bâtissent plus haut que les dieux jusqu'alors intouchables. En fait nous ne regardions pas le noir, il nous regardait scrutant nos émotions, impassible attendant pour donner le signal à la grande faucheuse qu'un humain la rejoignait de son plein gré.

Je pris une respiration haleté par la tristesse.
Et la plus profonde tristesse dans les yeux d'un homme je répondit a sa question

Il y a six mois je suis parti.
Avant l'évènement je vivais une histoire avec une fille, la plus belle, plus gentille mais un jour alors que je rentrais... Je ne l'est plus jamais revue... Comme ci... comm... co... Comme ci jamais... Comme ci elle n'avait jamais existé. J'ai couru, crié, cherché, hurlé son nom. Emi, je criais Emi mais rien , rien tu m'entends aucune réponse. Suite à cet évènement j'ai fuis vers le nord parti jusqu'au nord de Sapporo, je pensai être fou. Car elle n'a jamais existé ou peut être a t'elle existé. Et tout ces souvenir sont ils vrai? Je perd mes sensation dans le néant de l'oubli. Je ne veut pas les perdre c'est tout ce qui me reste d'elle pourtant... Peut tu me comprendre ? EXISTES TU TOI D'AILLEURS ?


Le ton de ma voix sombrait dans la folie, je ne criai pas, mais sombrait dans l'abattement et la folie alors que je me mettais ouvertement a pleurer et que de l'eau lacérai ma peau des chevilles. Sans repère j'étais un vagabond de l’âme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour dans une gare ...Déserte ? [Kizuna+Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Radulov de retour dans la TSHL!!
» De retour dans son pays natal, bonne ou mauvaise nouvelle?
» Imagine-toi dans un bateau sur une rivière... [LIBRE]
» Session de minage et déminage de la Grosse Bertha
» Du sable dans les chaussures, Cissy et Killian, LIBRE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuro High School :: Le Jeu ~ :: 
Centre Ville
 :: Gare
-
Sauter vers: